Les séances de communication de ce trimestre

Retour à la page d'accueil

ACTIVITÉS DU PREMIER TRIMESTRE 2018-2019


Cotisation 2018- 2019 : Elle est d'un montant de 25 euros par personne, 35 euros pour un couple, 12
euros pour les étudiants. Les chèques doivent être libellés à l'ordre de la Société Toulousaine de Philosophie.
Les versements supplémentaires de soutien seront les bienvenus.
La Société Toulousaine de Philosophie s'engage à vous remettre une attestation, de sorte que ces versements donnent droit à une réduction d'impôt selon la législation fiscale en vigueur.
Cette cotisation peut être transmise à Anne-Marie LIGER, 31, avenue de Larrieu-Thibaud, 31100 Toulouse.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vendredi 19 octobre 2018


18 h 00 – Séance de communication - Maison des Associations, 81,rue saint-Roch ou 3, place Guy Hersant (même lieu), Toulouse, salle 19.


Communication de Monsieur Guillaume BIREN, professeur agrégé de philosophie, doctorant.


Qu'est-ce qu'une société historique ?

Retour sur les sociétés « chaudes » et « froides »


On sait comment dans Race et Histoire Claude Lévi-Strauss critique l'idée de progrès et toute variante d'évolutionnisme qui inscrirait les différentes formes de l'humanité sur une seule échelle de valeur, permettant de ce fait à une société particulière de s'arroger une supériorité arrogante sur les autres. Il semble donc qu'un certain relativisme culturel vient évacuer les prétentions d'une philosophie de l'Histoire téléologique et occidentalo-centrée. Il n'y a pas d'une part de peuples-enfants à éduquer, et d'autre part de peuples-adultes éducateurs ; toutes les sociétés sont plongées dans l'histoire au même niveau.

Cependant cela ne signifie pas que toute société ait le même rapport à l'histoire et au temps. Lévi-Strauss distinguera dans l'article la notion de structure entre les sociétés pour lesquelles conviennent soit des modèles « mécaniques » soit des modèles « statistiques », celles caractérisées par un temps réversible et un refus de l'histoire et de l'événement, et celles au contraire caractérisées par un temps irréversible, ouvertes à l'histoire et à l'événement. Cette même distinction sera reprise ensuite sous les termes de « sociétés froides » et « sociétés chaudes ». Cela ne revient-il pas à dire qu'il y a des sociétés plus historiques que les autres ? Mais que peut signifier alors cette « ouverture » à l'histoire dans les sociétés chaudes, et cette « fermeture » dans les sociétés froides si l'on ne doit pas reconduire les hiérarchies naïves qui ont été rejetées ? Et réciproquement à quoi se « ferme » les sociétés froides pour entrer plus avant dans l'histoire ?

Nous examinerons la manière dont Lévi-Strauss tente de penser l'historicité des sociétés ainsi que les ambiguïtés et limites de sa conceptualisation.


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
aussi vers un hisme vénal et14 av

Vendredi 23 novembre 2018


18 h 00 – Séance de communication - Maison des Associations, 81, rue saint-Roch ou 3, place Guy Hersant (même lieu), Toulouse, salle 19.


Communication de Monsieur Antoine MARTIN, étudiant à l’ESPE de Toulouse, titulaire d’un MASTER 2 de philosophie.

A la croisée des deux chemins possibles ,Luc Ferry réhabilite l‘idéal de la

Vers une ontologie optimiste chez Cioran


Cioran est souvent caractérisé comme un auteur pessimiste et ne disposant pas d’un système à proprement dit philosophique. Cependant, sa pensée, bien qu’ambivalente à bien des égards, reste plus fine et plus complexe qu’elle n’y paraît puisqu’elle semblerait s’articuler autour d’une certaine ontologie. Cette philosophie de l’être s’organiserait autour d’un axe central faisant office de but possible à atteindre afin que l’homme puisse façonner son être, qu’il puisse lui permettre un dépassement et ainsi lui permettre de passer d’une essence « grotesque » à une essence de raison que Cioran nomme « paroxysme ». De ce « paroxysme », surgirait une possibilité transcendante, une ontologie du possible annonçant une reconquête de l’être. Cette particularité presque existentialiste de la philosophie Cioranienne permettrait peut-être une lecture plus optimiste de cet immense auteur.

Nous tâcherons donc d’exposer en quoi ce système peut s’arracher de sa catégorisation en tant que nihilisme et nous verrons en quoi la maladie tient ici un rôle prépondérant au sein d’une pensée à la fois organique (car axée sur le corps) et en tension (car tiraillée entre plusieurs pôles d’intensités). Pour cela nous nous focaliserons principalement sur deux ouvrages de l’auteur, à savoir Sur les cimes du désespoir et La chute dans le temps.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Lieu : Les séances de la Société Toulousaine de Philosophie se déroulent la plupart du temps à la MAISON DES ASSOCIATIONS, 3, place Guy Hersant, métro « Saint-Agne SNCF », arrêt bus « Gare Saint-Agne », grand parking gratuit, accès wifi (accès par la rue du Férétra)


Attention : séance du 12 avril à l'ESPE, 181, avenue de Muret. Tramway : arrêt « Av. de Muret - M. Cavaillé ». Possibilité de se garer gratuitement en voiture dans la cour, auprès de la salle.


Courrier : Il est à adresser au président de la Société Toulousaine de Philosophie : Monsieur Christian LOUBÈRE, 17, rue Frédeau, 31400 TOULOUSE.

Agapes : Notre société, selon sa coutume, invite, après la séance, le conférencier et son conjoint à un dîner amical dans un restaurant. Nous espérons que de nombreuses personnes se joignent à ce dîner.

Site : Nous avons le plaisir de vous rappeler l'adresse du site de la Société Toulousaine de Philosophie :

http://www.societetoulousainedephilosophie.fr L'ASPLF dispose d'un site, que nous vous invitons à consulter : http://www.asplf.org/index.html

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________