Un portrait en quelques lignes... Le Bureau, les buts de la Société.

Retour à la page d'accueil.

Société Toulousaine de Philosophie

 I - Le Bureau

II - Les buts de la Société

III - Historique de la Société

IV - Projets de la Société

V - Activités de la Société


 I - Le Bureau


Président : M. Christian Loubère, professeur de philosophie

Vice-présidents Mme Patricia Verdeau, professeur de philosophie à l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education - Université de Toulouse II - Jean Jaurès, présidente régionale de l'Association des Professeurs de Philosophie de l'Enseignement Public et membre du Bureau national de cette association, M. Bernard Hubert, directeur d'ISFEC

Trésorier : Madame Anne-Marie Liger, Conseil expert. 

Secrétaire général : M. Joël Guyader, propriétaire terrien.

Secrétaires : M. Emeric Travers, professeur de philosophie, M. Pierre Besses, professeur émérite d'études anglo-saxonnes.

Archiviste  M. Philippe Soual, professeur de philosophie

Membres du Conseil : Monsieur le Professeur Jean-Marc Gabaude, président honoraire

II - Les buts de la Société

La Société Toulousaine de Philosophie se donne pour mission de promouvoir la philosophie et la faire connaître, grâce à des conférences, des colloques, ainsi que des débats. Elle réunit philosophes (professionnels et amateurs) et curieux de philosophie. Loin de se limiter aux enseignants, son auditoire est composé aussi de toutes professions. Les séances ne se limitent pas à de simples débats : la Société entend promouvoir un approfondissement de la pensée philosophique et un intérêt pour une démarche réflexive approfondie.

La Société Toulousaine de Philosophie fait partie de l'ASPLF (Association – internationale - des Sociétés de Philosophie de Langue Française). Cette association organise, tous les deux ans, des colloques internationaux très appréciés.

III - Historique de la Société

Elle fut fondée en 1928 par le Professeur Jean Delvolvé. En son sein ont évolué régulièrement des Universitaires toulousains (ou d'ailleurs). Dans un esprit de tolérance réciproque, elle a rassemblé, tout au long de son histoire, des professeurs d'Université, ainsi que des enseignants de la Faculté de philosophie de l'Institut catholique.

Quelques grands noms :

Vladimir Jankélévitch

Georges Bastide, Doyen et président de la Société. Fut président de l'ASPLF en 1960.

Mgr Bruno de Solages, co-fondateur de la Société et ancien Recteur de l'Institut catholique

Georges Hahn, professeur de psychologie à l'Institut catholique

Alain Guy, spécialiste international de philosophie espagnole

Louis-François Gayral, président honoraire de la Société et professeur de psychiatrie.

Quelques éléments sur l'historique de la Société toulousaine de philosophie :

A partir de 1920, furent créées des Sociétés de philosophie. " La Société Toulousaine de philosophie fut fondée en 1928 par l'initiative d'un petit groupe d'universitaires de philosophie " (1), sur le conseil de Gaston Berger qui venait de fonder sa Société à Marseille. A Toulouse comme ailleurs, la genèse d'une Société s'opérait dans d'amicales réunions de discussion philosophique qui se tenaient au domicile d'un professeur. A Toulouse, le Professeur Jean Delvolvé avait organisé de belles réunions depuis plusieurs années. Puis, le siège social de la Société fut fixé à la Faculté des Lettres où eurent lieu les séances de la Société durant un demi-siècle. La première séance de la Société, séance fondatrice, eut lieu au début de 1928 avec une communication du Professeur Jean Delvolvé. Désormais, à Toulouse comme ailleurs, la séance mensuelle est suivie d'une amicale discussion.
Les sociétaires toulousains étaient des professeurs de l'Université (Faculté des Lettres, de Droit et des Sciences)et de l'Institut catholique, des professeurs de lycée et quelques autres intellectuels, ce qui donnait une majorité de philosophes auxquels s'associaient des scientifiques et quelques juristes. Les séances furent d'abord fixées de décembre à mai, puis à partir de 1935 et durant un demi-siècle de novembre à mai, ensuite d'octobre à juin.
L'historien doit relever quelques sommités qui ont oeuvré pour organiser et faire vivre la Société. D'abord Georges Bastide : secrétaire dans les années trente, plus tard doyen et président de la Société, il présida le grand Congrès de 1956 qui se tint à la Faculté des Lettres, et il fut élu en 1960 président de l'ASPLF. Mgr Bruno de Solages, recteur de l'Institut catholique, cofondateur de la Société, président, publia Dialogue sur l'analogie, recueil de communications et de discussions de toute une année sur ce thème. Georges Hahn, professeur à l'Institut catholique, fut un remarquable secrétaire général durant quatre décennies ; c'est lui qui organisa le Congrès de 1956, les nombreux colloques et week-ends philosophiques de la Société. A ces trois grands noms, Georges Bastide, Mgr de Solages et Georges Hahn, il faut ajouter le Professeur Alain Guy qui présenta de nombreux collègues espagnols qu'il invitait à parler devant la Société et le Professeur Louis-François Gayral, qui réorganisa  la Société sur le plan institutionnel et fit participer davantage le monde médical.
Originellement, avant la guerre, la Société avait publié les actes des communications. Cette coutume a été restaurée en 1991, sous forme de recueils distribués exclusivement aux sociétaires, aux conférenciers.
1 - Société Toulousaine de Philosophie, Communications et discussions, 1928-1936, Toulouse, 1937, p. 5.

IV - Projets

Ouvrir encore plus la Société Toulousaine de Philosophie aux Universitaires nationaux et internationaux

Défendre la démarche philosophique et son sérieux : l'ouvrir à tous et à toutes.

Devenir un partenaire privilégié de la municipalité de Toulouse.

V - Activités

Une conférence mensuelle. 

Dîner possible, ensuite, avec le conférencier.

Lieu : Maison des Associations - 3, place Guy Hersant - Toulouse.

Maison des associations-Toulouse

Retour à la page d'accueil